Situation de crise : IRAN

Remonter

Mise à jour au 22 juin 2009

aggrandir

Contributions :

 

Iran : Arrêter l'escalade de la force et appliquer le TNP de manière innovante
 
 Déclaration du Mouvement de la Paix du 21 mars 2006
 
   

Le Mouvement de la Paix exprime son inquiétude face à la montée des tensions entre l'Iran et le Conseil de Sécurité de l'ONU, et face à l'attitude de l'administration Bush qui a mis l'Iran sur la liste des « Etats- voyous ».

Nous sommes également inquiets vis-à-vis des dangers croissants de prolifération des armes nucléaires en Iran comme ailleurs, tant les processus de désarmement semblent en panne.

Le Mouvement de la paix, qui depuis 60 ans agit pour débarrasser la planète des armes nucléaires, ne souhaite voir aucun nouvel état se doter de l'arme nucléaire.

Il n'y a pas de solutions militaires pour lutter contre la prolifération nucléaire. Songer à de telles extrémités avec l'Iran est un non sens et source d'une terrible escalade. Le régime de Téhéran s'illustre par d'incessantes atteintes aux droits humains, contre lesquelles le Mouvement de la paix s'élève régulièrement, mais aucune croisade guerrière ne résoudra le problème.

Nous demandons aux autorités françaises de relancer la dynamique mondiale en faveur du désarmement en convoquant une conférence internationale. Un signe de sa bonne foi serait de poser un moratoire sur la construction des nouveaux missiles nucléaires M51, contraire aux engagements du TNP(1). La violation incessante des puissances nucléaires du TNP est le meilleur argument de tous les Etats proliférateurs.

Tout en appelant au développement des énergies renouvelables, nous proposons que l'enrichissement de l'uranium et son retraitement ainsi que toutes les activités sensibles du cycle nucléaire se fassent au plan mondial dans le cadre d'un consortium international placé sous l'égide des Nations Unies et de l'AIEA avec un contrôle citoyen exercé par des scientifiques et des ONG internationales compétentes.

Le système international de contrôle doit être renforcé de toute urgence et un Traité d'interdiction du transfert des matières fissiles doit voir le jour.

Il est temps que le grand débat mondial sur la prévention et la gestion des différents internationaux s'élargissent aux citoyens, pour en finir avec le droit du plus fort et du mieux armé, qui pousse à une course aux armements infinie.

Pour cela, l'ONU doit être renforcée et démocratisée, il y va de la paix du monde.

Mouvement de la Paix, le 21/03/06