Colloques 2009 - 2010

Colloques 1998-2001 - Colloques 2002 - Colloques 2003 - Colloques 2004 - Colloques 2005 - Colloques 2006 - Colloques 2007 - Colloques 2008 - Colloques 2011

 

2010 : Organisation en Seine Saint-Denis de cinq soirées-débat sur le Traité de Non Prolifération (TNP) :

- Aubervilliers le 30 mars 2010, espace Renaudie, métro Fort d'Aubervilliers,

 - Blanc-Mesnil le 24 mars 2010, salon d'honneur de l'hôtel de ville,

- Drancy le 29 mars 2010, salle Lois Merret, près de la mairie,

- Saint-Ouen le 14 avril 2010, à la Bourse du travail,

- Tremblay le 23 mars 2010, Maison des associations au Vieux Pays.

Les cinq réunions à 18h

 

ADIF - Droit international : États puissants et mouvement de résistance

Conférence internationale de l’Association pour la défense du droit international humanitaire, France (ADIF)

 

Paris 18 et 19 septembre 2009

Salle Victor Hugo, 101 rue de l’Université, Paris 75007

Accès : métro Assemblée nationale/Invalides

 

L’ADIF s’est donné pour but de contribuer à l’information du public et à la réflexion collective sur les problèmes liés au droit international humanitaire. Dans ce cadre, elle a notamment organisé en 2005 une conférence internationale sur le thème : «  Justice internationale et impunité, le cas des Etats-Unis » dont les travaux ont été publiés en français (L’Harmattan 2007) et en anglais (Clarity Press, Etats-Unis 2008), et en 2008 une conférence sur lez thème «  La justice internationale aujourd’hui » (L’Harmattan 2009)

Parmi les questions à traiter :

-          les violations récentes du droit international au sujet de la torture, des traitements inhumains et des détentions illégales vont-elles rester impunies ?

-          le problème des bombardements causant de graves pertes civiles menés par les Etats puissants et des armes utilisées par ces derniers : le recul sur ces sujets dans le statut de la Cour pénale internationale par rapport au Protocole I de 1977 additionnel aux Conventions de Genève est-il acceptable ?

-          la qualification de « terroriste » attribuée à certains actes ou mouvements de résistance ouvre la voie à des atteintes graves aux principes des Conventions de Genève. Le droit humanitaire défini pour les conflits armés dans les Conventions et le Protocole de Genève, qui introduit les notions d’infractions et d’infractions graves ou crimes de guerre (dont les attaques visant des civils ou causant de graves pertes civiles) doit-il être réellement modifié ?

-          les violations du droit humanitaire sont-elles inévitables de la part de mouvements de résistance dans le cadre de guerres où les moyens militaires sont sans commune mesure, dès lors que les Etats ne respectent pas le minimum d’équilibre instauré par le Protocole de 1977 ?

 

Cette liste de questions n’est, bien entendu, pas exhaustive.

 La conférence est ouverte non seulement aux spécialistes et aux personnalités engagées sur les questions des droits humains, mais également à des acteurs de mouvements qui furent ou sont qualifiés de terroristes, ainsi qu’à des personnes qui, par leur fonction, ont été en contact direct avec des problématiques résultant des guerres asymétriques. L’intention, lors de cette conférence, est d’entendre les acteurs, les raisons et les logiques des actions menées puis de traiter du problème du droit international face aux actes des Etats puissants d’une part, des mouvements de résistance d’autre part.

Il est souhaité que les différentes opinions s’y expriment et soient débattues, l’ADIF réaffirmant pour sa part son attachement au droit humanitaire défini par les Conventions et le Protocole de Genève, à son respect par tous et avant tout par les Etats, et à son amélioration par opposition au processus de régression auquel il est actuellement assujetti.

Premiers intervenants inscrits :

Stéphane Hessel, président d’honneur de la conférence, ambassadeur, corédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme ; Aït Ahmed, ancien dirigeant du FLN algérien ; Martina Anderson, Sinn Féin, membre de l’Assemblée législative de l’Irlande du Nord ; Nils Anderson, essayiste, coprésident de l’ADIF ; Théo van Boven, ancien directeur de la division des droits de l’homme des Nations unies ; Monique Chemillier-Gendreau, professeur de droit international ; Gilles Devers, initiative pour la poursuite des dirigeants israéliens devant la CPI ; Han Halevi, ancien vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement palestinien ; Khaled Hroub, spécialiste du Hamas, directeur du programme d’étude des médias à l’université de Cambridge ; Daniel Lagor, coprésident de l’ADIF ; Michael Parfenti, historien et spécialiste des questions internationales ; Géraud de la Pradelle, président de la commission citoyenne sur le génocide au Rwanda ; Leïla Shahid, représentante de l’Autorité palestinienne en Europe.

 

Jacques Le Dauphin, directeur de l’IDRP interviendra dans le débat.

 

 

Débat :

« les armes chimiques et bactériologiques

où en sommes nous en 2009 ?  quels enjeux ?

 

le 25 septembre 2009 à 18 h 30

dans le cadre de la semaine de la paix autour du 21 septembre.

 

Avec :

 

Daniel DURAND, militant pacifiste bien connu,  chercheur à l’IDRP et membre de son

 Comité Directeur.

 

Emmanuel LEPINE, secrétaire Fédéral de  la ’’Fédération Nationale des Industries Chimiques C.G.T’’ . (F.N.I.C)

 

Ce débat, organisé par l’I.D.R.P,  en partenariat avec le Conseil Général de la Seine Saint Denis,  aura lieu dans la grande salle du Rez-de chaussée,  immeuble Diderot « via le monde », 2 rue Pablo Picasso , 93000 BOBIGNY (métro et tramway  Pablo Picasso)

 

 

Le colloque sur la Russie : 12 et 13 janvier 2009

 

Dans le cadre du partenariat permanent que nous entretenons avec la FORR (Fédération des Officiers de Réserves Républicains), l'IDRP est associé à l'organisation du colloque sur : "Réalisme, pragmatisme et exigences : conditions d'une relation féconde entre la Russie, son flanc occidental et les pays d'Asie Centrale", qui, à l'initiative de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe( IPSE) et le Centre d'Étude et de Recherche de l'École Militaire( CEREM), aura lieu :

Tous les détails et s'inscrire

 amphithéâtre de l'École Militaire, 21 place Joffre 75007 Paris ( métro la Motte -Piquet grenelle ou École Militaire)

 Plusieurs personnalités russes, dont le ministre de l'énergie, seront présentes ainsi que de nombreux experts français et étrangers, parmi lesquels Jacques Sapir, directeur d'études à l'EHESS Ce sera un colloque de grand intérêt . Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à ce colloque dont l'entrée est libre. Vous recevrez ces jours prochains de plus amples informations sur le déroulement. Bien cordialement , Roger Billé, secrétaire de l'IDRP.